Derniers produits inserés :
Rechercher un produit
Dernières contributions :
Télécharger le pdf "Article EJA 2014 CIRAD" , Article « Coupling a sugarcane crop model with the remotely sensed time series of fIPAR to optimise the yield estimation » publié par le CIRAD dans le numéro (...)

Télécharger le pdf "Article RS 2014 CIRAD" , Article « Toward a satellite-based system of sugarcane yield estimation and forecasting in smallholder farming conditions : a case study on Reunion Island » (...)

Toutes les contibutions

Dynamique des cours d'eau

Contexte

Les rivières de l’île de La Réunion se caractérisent par des bassins versants de faible superficie (moins de 145 km²), un linéaire unitaire de l’ordre de 35 km et des altitudes maximales aux alentours de 2000 m. Sous climat tropical, en saison cyclonique et à pluviométrie très élevée, les débits de ces rivières peuvent passer de quelques m3 par seconde en période d’étiage à plusieurs milliers lors du passage de dépressions tropicales ou de cyclones majeurs.

Les incidences de la dynamique torrentielle réunionnaise sont très fortes et mal comprises vis à vis :

- de l’érosion des Hauts de l’île, notamment des cirques ;

- des aléas naturels (embâcles/débâcles, crues, inondations, éboulement et érosion des rives abruptes) ;

- du transport et de la sédimentation des matériaux issus des zones centrales de l’île (engraissement des cônes alluviaux, évolution du trait de côte...).

Tous ces processus ont des conséquences majeures sur la sécurité des personnes et des biens, sur l’évolution du milieu naturel et sur l’aménagement. D’autre part, l’extension des zones urbanisées et les besoins de déplacements dans l’île conduisent à s’implanter sur les cônes de déjection ou à construire des ouvrages imposants pour franchir les cours d’eau.

Il n’est donc pas possible d’ignorer les différents rôles joués par les cours d’eau de la Réunion et le dimensionnement de ces ouvrages impose de bien connaître les phénomènes en jeu.

Travaux actuellement menés par les équipes scientifiques

Le projet de recherche DynTorre entre dans le champ des conventions-cadre signées en 2000 entre le BRGM et les deux Collectivités Territoriales Région et Département de la Réunion. Son objectif est de mieux appréhender la dynamique des rivières réunionnaises.

Cette meilleure connaissance des processus géodynamiques permettra à terme de développer de nouvelles méthodes de suivi et des modèles de calcul adaptés au contexte réunionnais. Ceux-ci favoriseront une meilleure prise en compte des risques naturels, une acquisition de connaissances relatives au phénomène d’alluvionnement (applicable à l’extraction aujourd’hui problématique des matériaux en ravine), et l’émergence de solutions pour un aménagement moins vulnérable et donc durable des bassins versants concernés.

Intérêt d’une base de données télédétection de référence

La constitution de la base de données Kalideos Isle-Réunion contribuera à :

- cartographier l’état actuel des lits des rivières ;

- retracer leurs évolutions au cours des dernières décennies, en comparant les images Spot 5 avec les photos aériennes des missions IGN réalisées des années 60 jusqu’à la fin des années 90, tout en les replaçant dans le contexte des événements cycloniques.

Point de contact

La coordination de cette activité est assurée par Richard POUGET, responsable du projet Dyntorre à l’antenne réunionnaise du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM).