Derniers produits inserés :
Rechercher un produit
Dernières contributions :
Télécharger le pdf "Article EJA 2014 CIRAD" , Article « Coupling a sugarcane crop model with the remotely sensed time series of fIPAR to optimise the yield estimation » publié par le CIRAD dans le numéro (...)

Télécharger le pdf "Article RS 2014 CIRAD" , Article « Toward a satellite-based system of sugarcane yield estimation and forecasting in smallholder farming conditions : a case study on Reunion Island » (...)

Toutes les contibutions

Environnement côtier

Contexte

La préservation de l’environnement côtier de l’île de la Réunion est soumise à plusieurs contraintes très fortes :

- Un lagon extrêmement réduit (25 km de long pour une centaine de mètres de large) et fortement urbanisé en raison des activités touristiques, de petite pêche et de sports nautiques ;

- Des stations d’épuration aujourd’hui sous-dimensionnées en raison de la densification de l’habitat sur la côte et à mi-pente ;

- Le projet de basculement des eaux de la côte « au vent » (occidentale) à la côte « sous le vent » (orientale), qui devrait accroître l’activité agricole.

Habitat, activités agricoles et activités d’élevage se conjuguent pour faire du lagon une zone à risques que la mise en réserve du milieu corallien ne suffira pas à écarter. Il importe donc de comprendre et suivre les processus en cours en terme d’urbanisation, d’occupation du sol et de pollution pour minimiser les impacts négatifs sur le littoral qui est devenu un des poumons économiques de l’île (500 000 touristes en 2000, dont la plupart séjournent en bord de lagon).

Travaux actuellement menés par les équipes scientifiques

La station SEAS (Surveillance de l’Environnement Assistée par Satellites) de Saint-Denis de La Réunion est intégrée à l’université de La Réunion et héberge une station de réception NOAA HRPT, qui est la station de référence du réseau SEASnet de l’IRD.

Spécialisée dans les domaines de la pêche et de l’océanographie, la station SEAS travaille sur les applications et innovations en matière de surveillance de l’environnement en zone inter-tropicale assistée par satellite. Ces activités sont programmées dans le cadre du Contrat de Plan État-Région.

La station contribue aussi à la gestion intégrée des zones côtières via le projet d’Aide à la Gestion Intégrée des Littoraux (AGIL) financé par le Réseau Terre et Espace, notamment sur les aspects suivants :

- Le changement d’usage des espaces littoraux, par une meilleure définition des états de surface, la délimitation et la caractérisation des unités de gestion des littoraux ;

- La dynamique d’aménagement des bassins versants, grâce à la caractérisation de l’occupation du sol, mais également à l’identification des flux et des réseaux de ressources en eau (hydrologie continentale) et à la simulation de scénarios d’aménagement ;

- La qualité des eaux, les sources de pollution et leur impact, en effectuant un suivi des indicateurs de rejet (couleur de l’eau) et des études d’hydrologie marine.

Intérêt d’une base de données télédétection de référence

En complément des images NOAA-AVHRR et SEASTAR/SeaWiFS acquises dans le cadre du réseau SEASnet, l’utilisation de la base de données Kalideos Isle-Réunion permet de bénéficier :

- De données à très haute résolution optique Spot 5 pour l’étude de l’occupation du sol en zone littorale, notamment pour y évaluer la pression urbaine ;

- D’une plus haute fréquence d’acquisition pour le diagnostic des sources de pollution et l’analyse de leur impact ;

- De données hyperspectrales pour étudier de façon plus approfondie l’état sanitaire du lagon, en utilisant par exemple des données Hyperion en complément de la campagne aéroportée effectuée par le capteur CASI.

Point de contact

La coordination scientifique de cette activité est assurée par Michel PETIT de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD).